Brexit mon cul…

Oui, Londres, vous savez bien, fish, chips, tasse de thé, bouffe dégueu, temps de merde, Mary Poppins de mes deux, Londres ! — Avi, Snatch (2000)

Bon.  Ok.  Ils ont voté pour se casser, les copains Britons.  Ils ont toujours eu ce petit truc à part, d’t’manière.  Probablement ce goût immodéré pour la viande trop cuite avec des sauces à la menthe de merde.  Ca a dû leur monter au ciboulot.  Peut être aussi l’abus de fish and chips.  Le fait est que le Royaume Uni a toujours eu ce petit côté insulaire dans l’âme qui faisait qu’ils gardaient un peu un pied dehors, depuis le tout début de cette histoire d’Europe.

Bon, concrètement, j’ai pas mal de potes anglais qui bossent (pas beaucoup mais lucrativement) dans la City et qui vivent dans le Midi de la France, histoire de profiter du meilleur des deux mondes.  Ca leur fout un peu le dawa, c’est obligé.  Mais à part ça, concrètement, pourquoi tout le monde pleurniche, ou alors se réjouit tant de la sortie prochaine de cet ancien grand empire du cercle des étoiles de l’Europe ?

On nous dit que l’Europe nous a permis 70 ans sans guerre…  et oui, c’est vrai.  Mais la précision de la pensée la plus élémentaire m’oblige à compléter le propos : c’est pas l’institution « Europe » qui a permis ça.  C’est juste le fait qu’on a arrêté un peu de jouer aux boeufs protectionnistes nationalistes de merde, et qu’on a ouvert les frontières un petit peu.

On aurait pu faire la même avec une bureaucratie un petit poil plus légère, des institutions un petit poil moins vérolées, et des députés obligés d’être présents pour les débats, ça aurait fonctionné aussi, hein ?

Ah oui et tout ça avec un peu plus de respect pour les identités locales et la diversité des points de vues, ça aurait pas forcément été plus mal.

Alors comment qu’on fait, maintenant qu’ils sont partis ?  On leur coupe tout, on bloque le commerce avec eux, on les envoie chier sous prétexte de sauver l’Europe et de fait on rend l’institution indispensable ?  Ou alors on cherche à être cohérent avec nos pleurnicheries pacifistes et on se rappelle pourquoi, à la base, on nous a vendu l’Europe et le marché commun, y’a quelques décennies ?

Sérieux, ils me font tous chier avec leur Brexit de merde.  C’est un faux débat, comme quasiment tout le reste.  Ils veulent se barrer, respect.  On est pas obligés de leur faire la gueule pour autant, si ?

Merde, quoi…

Godspeed, guys !  Take care 😉

Partagez bordel ! :)

Auteur : Le vioc !

Un peu simple, un peu basique. Plutôt concret, comme garçon. Je préfère encore prendre un pain dans le museau que de remplir un formulaire CERFA. Vraiment.